Consignation électrique, montage d’échafaudage, travail en hauteur… sont quelques uns des innombrables travaux qui ponctuent la vie opérationnelle d’un site industriel. Avec, à chaque fois, des questions de qualification du personnel impliqué, de normes à respecter, de procédures à mettre en oeuvre. Sans oublier les éventuels risques de coactivité ou les plans de prévention lorsque cela est requis.

Pour que le mot “sécurité” conserve tout son sens, il faut que la préparation, l’exécution et l’exploitation aval des vérifications associées à ces travaux soient réalisées avec sérieux. Cocher des cases juste parce qu’il faut le faire ne protégera en aucun cas les équipes du risque d’accident. En revanche, s’interroger sur les éléments à vérifier (les observables), désigner une ou plusieurs personnes qualifiées pour qu’elles s’assurent que les règles sont bien appliquées, relever d’éventuels écarts puis les analyser pour comprendre leur cause (humaine, matérielle…) peut réellement faire avancer toute l’entreprise vers le zéro accident.

A la demande d’EDF, The WiW et son partenaire messin BluePad ont analysé cette problématique dans le cadre d’un site industriel majeur : la centrale nucléaire de Cattenom. Sur un tel site, les “chantiers” se comptent par milliers chaque année. Ce qui représente un travail de préparation et d’analyse d’autant plus colossal que la nature du site induit des contraintes supplémentaires : habilitation du personnel, procédures spécifiques, accès aux données techniques, moyens informatiques utilisables, etc.

Le projet BlueWiW (pour BluePad + The WiW) vise précisément à relever ce challenge et à proposer aux entreprises telles qu’EDF une solution adaptable aux spécificités et risques des grands sites indutriels.
Les objectifs : mieux préparer, mieux contrôler, analyser plus vite les écarts, établir des plans d’action ciblés, réduire les cycles et… supprimer le papier à chaque fois que cela sera possible.

Comment y arriver ?
En conjuguant les compétences des deux partenaires : BluePad est en effet reconnu dans le monde du BTP pour sa solution mobile de suivi de chantier. Grâce à elle, le technicien dispose sur sa tablette de l’ensemble des documents techniques à jour (y compris les plans habituellement tirés sur feuille A0) et d’outils pour relever, annoter, vérifier, historiser des faits, des données. Et ce, même si l’accès à un réseau n’est pas possible.

The WiW, pour sa part, apporte au projet son expertise du traitement des données issues des processus industriels. Elle permettra de produire en temps réel des rapports, des statistiques et des alertes sur l’exécution des chantiers. Mais également sur l’apparition de dérives, d’anomalies récurrentes, de situations plus accidentogènes que d’autres… afin que des actions de prévention ciblées puissent être mises en place.

Le projet BlueWiW est finaliste du concours EDF Pulse Grand Est 2019.