Avec le soutien du laboratoire ERPI (Equipe de Recherche sur les Processus Innovatifs) de Nancy, The WiW vient de réaliser plusieurs séances de tests utilisateurs grandeur nature.

Alexis Béatrix, CEO de The WiW, explique la finalité de ces tests :

“A partir de plusieurs scénarios représentatifs des usages pour lesquels le What is What a été conçu, nous vérifions que l’ergonomie générale est bonne et que les parcours sont fluides. L’objectif est que les utilisateurs s’approprient très rapidement l’outil et gagnent du temps dans leur travail.

Trop de logiciels sont mis sur le marché sans que ne soit prise en compte l’expérience utilisateur. Pour notre part, nous voulons en finir avec les ERP, GED et GMAO lourds, austères et ésotériques ! Place au tactile, au mobile, au graphique.”

Confrontés à des scénarios de complexité croissante, les différents groupes d’utilisateurs devaient, en temps limité et sans information préalable sur le fonctionnement de la plateforme, découvrir par eux mêmes les cheminements nécessaires à la réalisation des actions demandées. Un groupe d’observateurs consignaient en temps réel les actions et réactions des utilisateurs (hésitation, recours à l’aide en ligne, erreur…) tandis que les parcours étaient enregistrés en continu pour une analyse technique ultérieure.

Lire l’article que l’Est Républicain a consacré à cette expérimentation (ici).