L’industrie passe un nouveau cap grâce à l’IoT : prédire un comportement, sans pour autant l’expliquer …
Toujours très médiatisés, Big data et IoT (Internet of Things) sont de toutes les conférences, de tous les programmes de recherche industriels mais aussi dans toutes les bouches. En se basant sur les données issues de capteurs, ils mettent en évidence des comportements, des tendances, des phénomènes qui, jusqu’à présent, passaient inaperçus ou n’étaient pas exploités. Maintenance prédictive, Smart industrie, les champs d’application sont multiples.
Quels sont les tenants dans le cas précis de la maintenance prédictive ?
Pour faire simple, il s’agit d’analyser en temps réel les données issues du fonctionnement des divers composants d’une unité de production pour en réaliser la maintenance avant qu’une défaillance ne survienne.
Comment cela fonctionne-t-il ? A partir des remontées de l’état du parc, le système numérique évalue à quel moment des dégradations de performance, d’ajustement ou de réglage sont susceptibles de provoquer une avarie et permet de planifier une maintenance afin d’y remédier avant qu’elle ne survienne. Ainsi, comme pour la maintenance préventive, on se prémunit contre les incidents et les interruptions non désirées de production, mais, cela est réalisé au plus juste pour diminuer les coûts (et interruptions) de maintenance. C’est l’atteinte d’un optimum.
Maintenant que nous avons “défini” la maintenance prédictive, il s’agit de mettre à la disposition des techniciens de maintenance, par exemple sur une tablette,  les données relatives à l’équipement considéré  pour qu’ils puissent prendre les bonnes décisions. Et c’est à que la platefome What is What joue un grand rôle.