Engagé dans un processus d’innovation et de transformation numérique, le fabricant de solutions de protection pour machines outils industrielles FPS – RC Modèles a choisi le What is What comme nouvel outil pour piloter la partie fabrication, installation, suivi en service et services aux clients de ses activités.

L’objectif pour l’entreprise : remplacer un système vieillissant et disposer pour ses équipes et ses clients, d’une plateforme moderne, simple d’utilisation et capable d’évoluer avec les nouveaux projets de l’entreprise. En effet, avec des produits mis en oeuvre par les plus grands noms de l’industrie à travers le monde, innover et proposer de nouvelles solutions font la force de FPS – RC Modèles depuis 40 ans.

Dans ce cadre, le challenge pour The WiW a été d’intégrer dans le What is What les informations de près de 140 000 “objets” différents, issus de l’ERP de la société et d’autres bases (produits en service chez des clients, références, ordres de fabrication, etc.). Connectées entre elles, ces informations techniques et historiques sont exploitées par la R&D de FPS – RC Modèles pour concevoir de nouveaux produits et services. Elles contribuent également à la traçabilité de bout en bout mise en place par l’entreprise.

A lire également :

Des-outils-mobiles-pour-les-operations-de-terrain-900-px - The WIW - Solutions 4.0

Si les utilisateurs de The WiW gèrent couramment plusieurs milliers d’objets dans leur What is What, ce “record” de 140 000 objets a  permis de vérifier en contexte opérationnel que l’architecture conçue par The WiW permet de traiter ces masses de données tout en assurant à l’utilisateur rapidité et fluidité.

La (bonne) gestion des données industrielles est un point clé de tout projet 4.0.
Avec l’obligation de mettre en place une véritable stratégie : choix des données pertinentes, politique et moyens de captation, qualification des données, stockage, accès… Les choix initiaux sont essentiels pour éviter de gaspiller des ressources (capteurs, bande passante, capacités de stockage, capacités de calcul…) ou de finalement ne pas disposer de toutes les données nécessaires pour, par exemple, évoluer vers la maintenance prédictive.